Menu
Sommeil et relaxation

Tout savoir sur le sommeil réparateur

Nous rêvons tous de bénéficier d’un sommeil réparateur chaque nuit. Pourtant, bien que nous connaissons les bienfaits d’une nuit de sommeil suffisante et réparatrice sur notre esprit et notre corps, de nombreux français disent ne pas bénéficier d’un sommeil de qualité la nuit. Comment bien dormir et avoir un sommeil réparateur ? C’est la question à laquelle nous allons répondre. 

 

Qu’est-ce que le sommeil réparateur et quels sont ses bienfaits ?

Comme indiqué dans son nom, le sommeil réparateur est celui qui nous permet d’être en forme le lendemain. C’est un sommeil à la fois de qualité et suffisamment long qui nous permet de nous sentir parfaitement reposé au réveil. Pourtant, il n’a pas pour seul objectif de permettre à notre corps de se reposer. Le sommeil contribue également à stimuler le système nerveux, à améliorer la mémoire, à renforcer le système immunitaire, ainsi que la santé cardiovasculaire, à augmenter la vigilance et enfin à réguler notre métabolisme. Vous l’aurez compris, un sommeil de qualité vous permettra de rester en forme. 

 

Un sommeil réparateur constitué de 4 phases de sommeil

Durant votre nuit de sommeil, vous allez passer par 4 phases de sommeil différentes. Chacune est essentielle pour l’équilibre de votre sommeil. 

 

La phase d’endormissement

Bien que vous n’êtes pas encore totalement en train de dormir, la phase d’endormissement constitue bien une phase de sommeil. Elle représente 5 à 10% de votre temps de sommeil selon les gens et correspond à la période de transition entre un état éveillé et un état de sommeil. 

 

La phase de sommeil lent léger

La phase de sommeil lent léger est la plus longue de votre cycle de sommeil. Elle représente près de la moitié du temps de sommeil et est caractérisée par un ralentissement de l’activité cérébrale. 

 

La phase de sommeil lent profond

La phase de sommeil lent profond est la plus réparatrice pour l’organisme. Pendant cette phase qui compose 10 à 20% du temps de sommeil selon les personnes correspond au moment où l’activité cérébrale est la plus ralentie. C’est également le moment où le dormeur est le moins sensible à ce qu’il se passe autour de lui. 

 

La phase de sommeil paradoxal

La phase de sommeil paradoxal s’appelle ainsi car le dormeur présente en même temps des signes de sommeil profond et d’éveil. Cette phase constitue près de 20% du temps de sommeil. Tout comme les autres phases qui composent votre sommeil, elle est cyclique et intervient donc à différents moments de la nuit. Néanmoins, elle est omniprésente en fin de nuit quand nous commençons à nous réveiller.

 

Comment avoir un sommeil réparateur ?

Maintenant que nous connaissons davantage le sommeil réparateur et ses bienfaits, il est essentiel de pouvoir en bénéficier chaque nuit. Pour avoir un sommeil optimal, il n’y a pas de secret : cela réside dans l’adoption de “bonnes habitudes” avant d’aller vous coucher. 

 

Pour commencer, vous devez connaître le nombre d’heures de sommeil dont vous avez besoin pour vous sentir en forme le matin. Ce nombre varie selon l’âge du dormeur mais aussi en fonction de chacun. En théorie, les experts du sommeil s’accorde sur les chiffres suivants : 

  • un nouveau-né, ayant entre 0 et 6 mois, a besoin de 16 à 17 heures de sommeil par jour ;
  • un nourrisson, ayant entre 6 mois et 1 an, a besoin de 13 à 14 heures de sommeil par jour ; 
  • un bébé, ayant entre 1 et 3 ans, a besoin de 12 à 13 heures de sommeil par jour ; 
  • un jeune enfant, ayant entre 3 et 5 ans, a besoin de 10 à 13 heures de sommeil par jour ;
  • un enfant, ayant entre 6 et 13 ans, a besoin de 9 à 11 heures de sommeil par jour ;
  • un adolescent, ayant entre 14 et 17 ans, a besoin de 8 à 10 heures de sommeil par jour ;
  • un adulte, ayant entre 18 et 64 ans, a besoin de 7 à 9 heures de sommeil par jour ;
  • un sénior, ayant plus de 64 ans, a besoin de 7 à 8 heures de sommeil par jour. 

 

Pour atteindre ce nombre de d’heures de sommeil recommandées, les bébés et jeunes enfants ont l’avantage de pouvoir faire la sieste régulièrement dans la journée. Ce n’est pas le cas des adolescents et des adultes. C’est pourquoi, il est essentiel de prendre des bonnes habitudes avant d’aller vous coucher pour bénéficier d’un sommeil réparateur. 

 

Ecoutez-vous

Pour commencer, nous vous conseillons d’instaurer un rythme de sommeil régulier au sein de votre quotidien. Il faudrait donc, dans l’idéal, vous coucher et vous lever chaque jour à la même heure afin de ne pas dérégler votre horloge biologique. Cela vous permet de préserver votre rythme de sommeil et d’en améliorer la qualité, mais également de faciliter l’endormissement chaque soir. 

 

Nous vous recommandons également d’aller vous coucher dès les premiers signes de fatigue. Si vous luttez contre ces signes, vous risquez de rater votre premier cycle de sommeil et devez ensuite attendre le suivant pour vous endormir. Vous perdez ainsi de précieuses minutes de sommeil. Vous écouter et écouter votre corps est donc la première chose à faire pour améliorer la qualité de votre sommeil et bénéficier d’un sommeil réparateur. 

 

Avoir un environnement propice à l’endormissement

Selon les lieux et l’environnement dans lequel on se trouve, il peut être plus ou moins difficile de s’endormir. Votre chambre doit être parfaitement propice à l’endormissement et au sommeil. Celle-ci doit donc être plongée dans le noir et être silencieuse quand vient l’heure de dormir. Idéalement, sa température doit se trouver entre 16°C et 18°C afin de faciliter la phase d’endormissement. 

 

Votre chambre n’est pas le seul critère à prendre en compte, la qualité et le confort de votre literie jouent également beaucoup dans la qualité de votre sommeil. C’est pourquoi, nous vous conseillons de choisir une literie de qualité, adaptée à vos besoins et vos envies en matière de confort. Dans le cas où vous souffrez de sensibilité au niveau du dos, pensez à vous tourner vers des produits de literie en mousse à mémoire de forme qui amélioreront considérablement la qualité de votre couchage et soulageront les douleurs générées par votre literie actuelle. 

 

Eviter les écrans avant d’aller vous coucher

Ce n’est plus un secret pour qui que ce soit, être sur son téléphone, sur un ordinateur ou devant la télé avant d’aller se coucher est loin d’être une bonne chose. La lumière bleu générée par les écrans de ces différents appareils empêche votre cerveau d’entrer dans une phase de repos et vous empêche ainsi de trouver le sommeil. Il faut donc éviter de passer du temps sur les écrans avant d’aller se coucher. Tout comme il est également conseillé de ne pas garder son téléphone dans sa chambre durant la nuit. Même si celui-ci est en silencieux, nombreux sont les gens qui déclarent se réveiller durant la nuit parce que leur téléphone vibre ou s’allume. 

 

Si vous les appliquez au quotidien, ces quelques conseils vous permettront très rapidement d’améliorer la qualité de votre sommeil et de bénéficier d’un sommeil réparateur chaque nuit. Evidemment, si vous souffrez de troubles du sommeil, nous vous recommandons fortement de consulter un professionnel de santé ! 

[Total : 0    Moyenne : 0/5]
About Author

Matelas sur mesure, du nourrisson aux plus grands made in France.

No Comments

    Leave a Reply