Comment le sommeil peut-il vous faire réussir ou échouer à vos examens ?

En ce mois de juin, de nombreux élèves terminent leur année scolaire. Bien qu’ils attendent les vacances d’été avec impatience, beaucoup d’entre eux se heurtent à un obstacle : les examens.

Sommeil et examen

Les nuits précédant un examen sont très souvent perturbées par le stress et les veillées nocturnes consacrées aux révisions. Or, pour développer votre plein potentiel lors d’un examen, une bonne nuit de sommeil est primordiale.

Quelles sont les conséquences du manque de sommeil ?

De nombreuses études suggèrent que les jeunes ont besoin en moyenne de 8 à 10h de sommeil par nuit. Ce besoin supplémentaire de sommeil s’explique simplement par le fait que leurs corps traversent une période de croissance. Pourtant, une grande majorité d’entre eux ne respecte pas ces recommandations et manque ainsi de sommeil.

À l’occasion de la journée du sommeil 2018, Opinion Way et la MGEN ont réalisé une enquête sur 1024 participants âgé de 15 à 24 ans. Cette enquête révèle que 88% d’entre eux déclarent ressentir le manque de sommeil caractérisé par une profonde fatigue dans la journée ou des somnolences très fréquentes. Mais ce n’est pas tout, pour 20% d’entre eux, le temps de sommeil avoisine les 5h/nuit avec des réveils nocturnes et des épisodes d’insomnie.

Par ailleurs, ces résultats, qui tendent à encore augmenter dans les années à venir sont étroitement liés à la démocratisation et la consommation des écrans (smartphone, ordinateur, jeux vidéos, etc.). En effet, la lumière bleue qui émane des ces écrans perturbe le sommeil et l’horloge biologique.

Pourquoi le manque de sommeil est-il dangereux pour la santé ?

Les risques encourus par le manque de sommeil sont généralement sous estimés. Pourtant, les liens entre manque de sommeil et santé sont nombreux :

  • Difficultés d’apprentissage à l’école
  • Problème de concentration, de mémoire
  • Dépression et baisse de la motivation
  • Maux de tête
  • Diabète
  • Prise de poids
  • Maladies cardiovasculaires

De plus, sur un adolescent scolarisé, la privation de sommeil peut avoir un effet dévastateur pour sa scolarité. En effet, les enfants fatigués travaillent plus lentement et ont des difficultés à se souvenir de ce que leur professeur vient de dire ou de ce qu’ils viennent de lire. Leur cerveau prend davantage de temps à traiter l’information et à se concentrer.

Pour un sommeil réparateur, il existe des gestes simples à appliquer pour adopter une routine journalière idéale.

Comment le sommeil affecte t-il vos résultats aux examens ?

Le manque de sommeil à court terme affecte également les performances des étudiants dans les tâches d’évaluation et les examens. En effet, selon les recherches scientifiques de la Baylor University au Texas, les étudiants dormant au moins 8 heures / nuit obtiendraient de meilleurs résultats aux examens.

Pour mener à bien leur étude, les scientifiques ont proposé aux étudiants d’obtenir une note bonus à leur examen final s’ils relevaient le défi de dormir au moins 8h par nuit et ce pendant 5 nuits au cours de la semaine de l’examen. Bien évidemment, la note bonus était un leurre et n’a pas été comptabilisée, mais l’étude à véritablement démontré que les étudiants qui avaient accepté le challenge ont obtenu de meilleurs résultats.

Enfin, les étudiants ont généralement tendance à croire qu’il faut consacrer les soirées et nuits précédant l’examen aux révisions au détriment du sommeil. Or, sacrifier le sommeil pour étudier n’est en aucun cas avantageux pour l’examen. La solution idéale est de planifier un programme qui comprend du temps pour s’exercer et du temps pour se reposer.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire