Comment aider bébé à dormir seul ?

Quand bébé ne dort pas la nuit , les traits tirés et la mine décatie en disent long sur le sommeil des jeunes parents. Bien que les réveils nocturnes soient tout à fait normaux chez les petits, certains bébé ne parviennent pas à se rendormir seuls. Frustrés, ils se mettent alors à hurler jusqu’à ce que Papa ou Maman intervienne. Pour aider bébé à faire ses nuits, il existe des méthodes ou philosophies de vie dont le but est de lui apprendre à dormir seul. Que vous fassiez le choix d’une méthode ou d’une autre, l’objectif est d’aider votre bambin à s’apaiser lui-même, pour gagner en autonomie en journée comme pendant la nuit.

aider bébé à dormir seul
Slider

Aider bébé à faire ses nuits : à partir de 6 mois

Les méthodes proposées pour aider bébé à faire ses nuits peuvent parfois paraître radicales. Elles le sont surtout pour les parents, qui doivent ne pas céder à l’inquiétude permanente et surtout ne pas culpabiliser en entendant leur petit pleurer. Cela étant dit, les nourrissons se réveillent fréquemment la nuit parce qu’ils ont faim. Pendant les premiers mois de sa vie, votre bébé compense toujours son cycle de sommeil utérin d’environs 70 minutes. Il est donc normal qu’il se réveille beaucoup et ne puisse pas se rendormir sans votre intervention.

Mais en grandissant, certains petits n’arrivent pas à se défaire de l’habitude d’être bercés ou portés pour s’endormir. Et quand le doudou ou la tétine ne suffisent pas, impossible de se calmer sans la présence d’un parent. Cependant, à partir de 6 mois, votre bébé n’a plus besoin d’être nourri la nuit. Il sait aussi déjà faire la différence entre le jour et la nuit. Il est alors prêt, tout doucement, à profiter d’un sommeil plus serein. C’est à partir de cet âge qu’il peut être bon de lui apprendre à dormir seul.

Les bons gestes pour une routine de sommeil efficace

Si malgré vos efforts votre bébé ne dort pas la nuit, il est peut-être temps d’installer une routine de sommeil. Vous avez beau tout essayer, parfois, rien n’y fait. Quand votre propre sommeil en pâtit trop, ce n’est bon ni pour vous ni pour votre enfant. Bien qu’elle vous donne l’impression de chronométrer vos journées, la routine de sommeil a montré son efficacité auprès des bébés récalcitrants. Il s’agit de former ses habitudes au quotidien – et surtout celles du sommeil ! Bébé comprendra mieux quand il est temps de dormir, et s’habituera petit à petit à s’endormir tout seul.

  1. Déterminez une heure fixe pour le coucher de bébé, à laquelle vous pourrez vous tenir. L’horloge biologique aidant, votre enfant adaptera petit à petit ses temps de sommeil et d’éveil.
  2. A moins qu’il ne s’endorme, laissez un peu de temps entre le repas et le coucher de bébé. L’idéal est aussi de le faire manger à heure fixe le soir.
  3. Avant le coucher, passez un moment de détente avec votre bébé: dans le bain ou avec un petit massage, une histoire s’il est assez grand, ou simplement des câlins apaisants.
  4. Habituez-le pendant la journée à n’être pas tout le temps dans vos bras. Marquez l’éveil de bébé par une activité extérieure le matin si possible, comme une promenade. Sinon, laissez-le jouer dans son parc.
  5. Dans la journée, laissez-le jouer seul dans son lit ou dans son parc et éloignez-vous. Il s’habituera à identifier son lit comme un espace agréable, mais aussi à être en autonomie.
  6. Aider bébé à faire ses nuits, ce n’est pas le priver de ses temps de sieste en journée de peur qu’il ne dorme pas le soir. En effet, votre bébé a besoin de dormir jusque 14 heures par jour , et elles sont essentielles à son développement.

Une alternative: la méthode Montessori

Notre décénie a vu apparaître un tendance inverse en ce qui concerne la gestion du sommeil de l’enfant. Radicalement opposée à l’installation d’une routine de sommeil, la méthode Montessori préconise de laisser libre-court à l’autonomie de l’enfant. Une fois capable de tenir assis et de ramper, votre bébé à ainsi toute la capacité de choisir lui-même ses temps de sommeil. Plus vite autonome, il est donc plus apte à s’endormir tout seul rapidement. Il faut bien sûr, pour cela, prévoir une chambre bébé parfaitement sécurisée, dans laquelle vous pourrez le laisser seul sans le moindre risque.

Aider bébé à faire ses nuits avec la méthode Montessori, c’est avant tout proscrire le lit à barreaux. Dans la chambre de votre bébé, on l’applique principalement en prévoyant du mobilier facilement accessible. Les lits Montessori de type lit bas ou lit cabane y sont parfaitement adaptés. Avec leur accès directement au sol, les petits peuvent facilement monter et descendre du lit. Pas envie de dormir ? Votre enfant garde toute sa capacité de mouvement pour s’occuper et jouer. En gagnant en autonomie, il apprend petit à petit à s’endormir tout seul, quand il en ressent le besoin. Seule contrainte: une sécurité maximale dans la chambre de bébé. Des boudins tressés peuvent être utilisés pour limiter les mouvements des plus petits et les empêcher de tomber. Aussi, seuls les objets les plus inoffensifs doivent être à sa portée.

Aménagez une chambre apaisante pour aider bébé à faire ses nuits

Si votre bébé ne fait pas ses nuits, plusieurs explications sont possibles. Plus souvent qu’on ne le pense, l’aménagement de sa chambre joue un rôle très important. Il faut ainsi vous assurer qu’il s’agisse d’un hâvre de paix propice à l’endormissement. Posez-vous d’abord les bonnes questions:

  • La température idéale de la pièce ne doit pas dépasser 20°. Attention, même en cas de fortes chaleurs, il ne faut pas laisser la fenêtre ouverte ou un ventilateur toute la nuit
  • Votre bébé doit dormir sur une literie adaptée, sans allergènes, et idéalement un matelas naturellement respirant
  • Bébé a-t-il a disposition son doudou à câliner ?
  • Son environnement de sommeil est-il bien propre et sain ?

Votre bébé est fragile et très sensible à son environnement de sommeil. Ainsi, toutes les conditions doivent être réunies pour l’aider à s’endormir facilement. S’il fait très chaud en journée, n’oubliez pas de rafraîchir la chambre au maximum en fermant les volets la journée et en aérant avant le coucher. Pour aider bébé à faire ses nuits quand il fait chaud, vous pouvez aussi placer une bouteille d’eau gelée devant le ventileur. Mais veillez à le couper quand vous mettez le petit au lit. La transpiration nocturne des bébés cause l’inconfort et le réveil pendant la nuit. C’est cependant un problème qui se résoud facilement en adoptant une literie respirante et du linge de lit naturellement filtrant.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Commentaires (2)

  1. 2 juillet 2019
    • 11 juillet 2019

Laisser un commentaire