Menu
Literie

Comment choisir la meilleure couette d’été ?

Les beaux jours reviennent ainsi que la chaleur. Au revoir soirée au coin du feu, bonjour soirée dans un jardin, en terrasse ou sur un balcon pour profiter de l’air frais. Alors que pour certains, c’est le moment idéal pour se défaire de leur couverture, pour d’autres se passer d’une couette est chose impossible. Cet élément de notre literie aux vertus protectrices est devenue si essentielle pour préserver la qualité de notre sommeil que l’idée de s’en passer inquiète le plus grand nombre. 

 

Mais comment faire ? Un drap n’apporterait pas autant de confort tandis qu’une couette classique vous tiendrait bien trop chaud et vous ferez sans doute tremper vos draps de sueur. 

 

A tous ceux qui refusent de quitter leur couette, même lors des nuits les plus chaudes et qui trouvent, de ce fait, des stratagèmes pour trouver de la fraîcheur sous une couette d’hiver en pleine été ; la couette d’été est faite pour vous. Aérée et fraîche même lors des nuits les plus chaudes, elle deviendra votre meilleure alliée pour le retour du printemps et de l’été. Mais pas si vite ! Choisir la bonne couette d’été demande d’avoir quelques connaissances en matière de literie mais surtout de la réflexion sur vos besoins. La couette d’été est comme chaque produit propre à l’univers de la literie : vous devez avoir pleinement conscience de vos besoins afin de pouvoir faire le bon choix. Un produit de literie doit s’adapter à vous, non pas l’inverse. 

 

Pour vous aider à faire le bon choix, voici quelques éléments sur lesquels vous devez vous pencher avant de réaliser votre achat. 

 

Existe t-il plusieurs types de couette d’été ?

Il existe de nombreux types de couette d’été. Les chances de ne pas trouver la couette qui vous correspond sont donc extrêmement faibles. Les couettes d’été englobent en général, les couettes qualifiées comme étant légères. Elles sont utilisées lorsque les jours se réchauffent et les nuits aussi ; donc plutôt au printemps et en été. Néanmoins, bien qu’elles soient toutes qualifiées de légères, elles n’apportent pas toutes la même fraîcheur. Certaines couette d’été seront davantage destinées à la période printanière de part leur grammage et leur garnissage plus chaud. 

 

Bien entendu, votre couette d’été doit également être choisi en fonction de la manière dont vous percevez la chaleur et le froid. Dans le cas où vous êtes frileux, se tourner vers un grammage un peu plus important peut vous permettre de garder votre couette d’été durant une période plus longue. Si c’est la chaleur que vous ne supportez pas mais que vous passez d’une couette vous paraît impossible, tournez-vous davantage vers des garnissages laissant circuler l’air et des grammage faible.

 

Forme, dimension, garnissage, grammage, etc… Vous l’aurez compris, il y a très peu de chances que vous ne trouviez pas votre bonheur parmis toutes les couettes disponibles sur le marché. Néanmoins, dans le cas où cela arriverait, sachez que certains fabricants proposent de réaliser des couettes d’été sur-mesure. Vous êtes alors libres de commander la couette qui vous conviendra parfaitement et vous assurera le confort souhaité, même lors des nuits les plus chaudes. 

Quel grammage choisir ? 

Le grammage de votre couette est un élément essentiel pour réaliser votre choix. Il s’agit du poids du garnissage qui vous donne donc des informations sur la chaleur et gonflant de la couette.

 

Une couette d’été possède évidemment un grammage plus faible que des couettes classiques. Là où une couette classique peut voir son grammage monter jusqu’à 400g/m2. Une couette d’été aura, quant à elle, un grammage montant maximum à 200g/m2. Le grammage d’une couette varie en fonction de son garnissage. De ce fait, certaines couettes vont jouer avec les garnissages laissant plus au moins circuler l’air et les grammages pour créer des couettes pouvant être conservée pour plusieurs saisons.

 

Vous l’aurez donc compris, préférez un grammage entre 180g/m2 et 200g/m2 pour votre couette d’été. Evidemment, si vous êtes frileux, préférez le grammage supérieur de 200g/m2. Ceux qui ne supportent pas la chaleur se tourneront davantage vers des couettes dont le grammage avoisine les 180g/m2. 

 

Le garnissage

Le garnissage de la couette désigne les fibres la composant. Il existe deux types de garnissage : les garnissages naturels et les garnissages synthétiques, le plus souvent en polyester. Ces deux types de garnissages ne présentent pas les mêmes critères. 

 

Les couettes naturelles

 

Les couettes bénéficiant d’un garnissage naturel ont un meilleur ratio chaleur/poids. De cette manière, elles offrent une très bonne chaleur sans être trop lourde. A savoir également que les couettes ayant un garnissage naturel tiennent davantage dans le temps. Bien qu’elles soient plus onéreuses, elles sont un bon investissement sur le long terme. 

 

Attention néanmoins si votre choix se porte plus vers une couette naturelle car elle présente quelques inconvénients dont il faut tenir compte lors de l’achat. Dans un premier temps : l’entretien. Une couette naturelle nécessite un entretien particulier, elle ne peut être lavée par vos propres soins. Pour nettoyer une couette bénéficiant d’un garnissage naturel, vous devez l’emmener au pressing pour qu’elle puisse bénéficier d’un nettoyage adapté sans s’abîmer. Si vous présentez des allergies, notamment aux acariens, nous vous déconseillons de vous tourner vers une couette naturelle. Ces couettes ne sont pas traitées et les matières dans lesquelles elles sont confectionnées ne vous protègeront pas “naturellement” des risques d’allergies. Elles deviendront donc particulièrement désagréable et pourrait transformer une douce nuit en enfer. 

 

Les couettes synthétiques

Les couettes synthétiques sont plus légères que leurs concurrentes. Elles sont plus abordables car moins chers et sont bien plus faciles à entretenir. Possédant des vertus hypoallergéniques, elles protègent naturellement les personnes présentant des allergies. Les matières synthétiques utilisées en tant que garnissage sont multiples. Néanmoins, pour faire votre choix quant aux fibres synthétiques utilisées pour le garnissage de votre couette, sachez que plus les fibres sont élaborées de façon à contenir de l’air, plus elles seront légères tout en restant isolantes. Vous pouvez également trouver des fibres synthétiques siliconées qui ont pour objectif de se rapprocher du toucher d’une couette naturelle. 

 

Bien que le synthétique ne soit pas une matière naturelle, aujourd’hui de nombreux fabricants tels que L’Atelier de Morphée développent de couettes synthétiques à base de polyester recyclé et éco-responsable. 

 

Quelle enveloppe pour ma couette d’été ?

L’objectif d’une couette d’été est de permettre à l’air de suffisamment passer pour ne pas vous tenir trop chaud la nuit. Pour parvenir sur un tel résultat, s’attarder sur la matière de l’enveloppe de votre couette d’été est essentielle pour ne pas tomber sur une matière qui aura tendance à maintenir la chaleur au lieu de l’évacuer. Comme vous l’avez sans doute déjà deviné, l’enveloppe de votre couette tient un rôle important pour la sélection de LA couette d’été.

 

Sa qualité est essentielle : elle doit empêcher le duvet et/ou les fibres de s’échapper. Cela nécessite un tissage particulier, adapté au garnissage pour justement éviter de proposer une couette d’été trop chaude. 

 

Pour les couettes naturelles, une enveloppe en percale ou en tissage hyper serré est préconisée. Une enveloppe de faible qualité pour ce type de couette entraînerait une perte du duvet de votre couette. 

 

Pour les couettes synthétiques, privilégiez les enveloppes en 100% coton. Cette matière permet à la couette de respirer et à l’humidité de s’évacuer. Votre couette restera donc saine au fil du temps, même lors des nuits les plus chaudes. 

 

Comment entretenir une couette d’été ? 

Tout comme le linge de lit et l’essentiel des produits de literie (draps, housse de couette, protège-matelas, etc…), les couettes, qu’elles soient légères pour l’été ou plus chaudes pour l’hiver, ont besoin d’être entretenues. Sachez que l’entretien à réaliser n’est pas le même selon le type de couette choisir et les matières qui la composent. Tenez toujours compte des consignes du fabricant quant à l’entretien de votre couette, elles priment sur toutes les informations que vous pourrez trouver sur internet. Personne ne saura vous conseiller aussi bien sur un produit que son fabricant. 

 

Néanmoins, il se peut que vous ne soyez plus en possession de ses consignes d’entretien. Suivez donc les conseils ci-dessous pour entretenir votre couette. 

 

Dans le cas où votre couette bénéficie d’un garnissage naturel, il est préconisé de confier son nettoyage à un pressing. Les matières naturelles sont beaucoup trop délicates pour être lavées dans un lave-linge lambda. Vous risquez d’abîmer les matières qui la composent voir, de ruiner votre couverture naturelle. 

 

Concernant les couettes en fibre synthétique, le nettoyage peut être réalisé par vos soins, si néanmoins, la capacité de lavage de votre lave-linge le permet. Etant donné que vous vous apprêtez à réaliser cette opération seul, assurez-vous avant de mettre votre couette que son enveloppe ne comprend aucun trou. Cela causerait une perte des fibres durant le lavage. Consultez également l’étiquette de composition présente sur votre couette (si elle s’y trouve encore), cela vous donnera des indications quant à la température à laquelle la laver et la possibilité ou non de la mettre au sèche-linge. Nous vous préconisons de traiter au préalable les tâches présentent sur la couette avant de la mettre en machine.

 

Lors de la programmation de votre lave-linge, optez pour un cycle spécial blanc ou coton. La température de lavage ne doit pas dépasser 40°C pour les couettes synthétiques. La phase de rinçage doit également être adaptée pour permettre d’évacuer toute la lessive contenue dans ses fibres. Pour ce faire il est conseillé de privilégier un cycle de minimum 1000 tours/minute. 

 

De petites astuces peuvent vous permettre d’améliorer et de garantir le bon nettoyage de votre couette. Pour éviter que les fibres de garnissage ne se tassent dans un coin de votre couette durant la lavage, placez deux balles de tennis ou de lavage dans le tambour. En battant la couette, les balles permettront d’éviter ce désagrément. Préférez également une lessive liquide, douce et adaptée au lavage de votre couette pour permettre de garder sa souplesse et son volume. 

 

Votre couette, après avoir été lavée, peut être séchée au sèche-linge. Cette étape est même recommandée pour assurer un séchage en profondeur et éviter l’apparition de moisissures lors du rangement de la couette. Pour la phase de séchage d’une couette, la température ne doit pas excéder les 60°C. Tout comme durant le lavage, vous pouvez ajouter dans le tambour deux balles. Cela permettra à la couette de garder son homogénéité et son moelleux.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

No Comments

    Leave a Reply