Couette / Guide d’achat – Comment bien choisir sa couette ?

Bien choisir sa couette est bien plus complexe qu’on ne le pense tant les critères à prendre en compte sont nombreux. Parcourez notre guide et découvrez tout ce qu’il faut savoir pour choisir sa couette sans se tromper.

couette / Guide d'achat

Comment bien choisir sa couette ?

Slider

La taille

Tout d’abord, la première étape consiste à choisir la taille de votre couette. La taille de couette et celle du lit sont intimement liés. Pour un confort optimal, choisissez une couette de taille supérieure à celle de votre matelas. Généralement 20 à 40cm de débords de chaque côté du lit sont recommandés pour éviter les entrées d’air et les désagréments liés aux mouvements de votre partenaire durant son sommeil. Pour connaître la taille de couette adaptée à votre lit, reportez-vous au tableau ci-dessous :

Guide taille lit et couette

 

Le garnissage

Il existe deux types de garnissage : naturel ou synthétique. Le choix de votre garnissage va dépendre de plusieurs critères dont le budget, les goûts, l’entretien, les allergies, etc.

Les couettes naturelles

Les couettes naturelles sont le plus souvent garnies d’un mélange à proportion variable, de plumes et duvet, mais elles peuvent aussi, à moindre échelle, être garnies de soie, de laine ou de fibres de bambou.

De canard ou d’oie, le duvet d’oie est le plus recherché et donc le plus cher. Plus le pourcentage de duvet est élevé dans le garnissage, plus la couette sera chère, légère, gonflante et doté d’une meilleure capacité d’isolation. Pour une couette légère et gonflante, arrêtez votre choix sur une couette avec un taux élevé de duvet (70-90%).

L’un des principaux atouts d’une couette naturelle est qu’elle est thermorégulable. C’est à dire qu’elle régule la chaleur en fonction des cycles du sommeil et des saisons. Une couette naturelle tiendra donc chaud l’hiver et sera fraiche l’été. Dites au revoir aux transpirations nocturnes.

Enfin, les couettes naturelles sont beaucoup plus chères et difficiles à entretenir que les couettes synthétiques mais leur qualité est incomparable. Pour l’entretien, il est préférable de ne pas laver sa couette soi-même et de l’emmener au pressing. De plus, la longévité d’une couette naturelle est excellente si elle est correctement entretenue, environ 10 à 15ans.

Les couettes synthétiques

Les couettes synthétiques sont garnies de fibres polyester. Les fibres creuses contiennent de l’air ce qui confère à la couette une grande légèreté et un fort pouvoir isolant. Les fibres creuses siliconées, quant à elles, sont conçues de façon à glisser plus facilement les unes sur les autres pour obtenir un toucher proche des couettes naturelles (ex : duvet).

De par leur composition, les couettes synthétiques sont plus légères, plus abordables et plus facile d’entretien. Si vous avez un profil à développer facilement des allergies, alors la couette synthétique est faite pour vous. Par ailleurs, la couette synthétique a une durée de vie moyenne de 5 ans.

Les matières synthétiques ont grandement évolué, il ne faut pas être effrayé par le terme « synthétique ». Il existe aujourd’hui des couettes synthétiques de grande qualité dont les performances se rapprochent de plus en plus des couettes naturelles.

Le grammage

Le grammage, exprimé en g/m², correspond simplement au poids des fibres contenues dans le garnissage de la couette. C’est lui qui vous renseigne sur le gonflant et la chaleur de la couette. Le grammage varie en général de 180g/m² à 500g/m². Plus le grammage est faible, plus la couette est légère et peu isolante. Plus le grammage est élevé, plus la couette est lourde et chaude.

Sachez qu’à performance d’isolation égale, les couettes naturelles sont plus légères que les synthétiques. En effet, une couette d’été naturelle de 180g/m² avec 90% de duvet trouvera son équivalent dans une couette d’été synthétique de 200-250g/m².

Couettes naturelles : Été : 180g/m², Hiver :270g/m²
Couettes synthétiques : Été : 200-250g/m², Hiver :300-450g/m²

Pour les grands frileux, il existe également des couettes synthétiques de 500g/m².

Pour ceux qui ne veulent pas s’embêter avec le choix du grammage, vous pouvez choisir la couette 4 saisons. Celle-ci est composée d’une couette fine pour l’été et d’une couette moyenne pour les mi-saisons. Il vous suffit de réunir les deux pour l’hiver. Comme son nom l’indique, la couette 4 saisons vous permet de profiter d’un confort adapté toute l’année.

L’enveloppe

La qualité d’une bonne couette ne dépend pas uniquement de son garnissage mais également de son enveloppe. Elle est même l’un des éléments les plus importants car c’est elle qui retient et empêche le duvet ou les fibres synthétiques de s’échapper.

Des enveloppes de couette, il en existe de toutes sortes ! En coton, coton bio, en soie, en coton et soie et même en bambou. Pour choisir la bonne enveloppe, c’est surtout une affaire de goûts et de moyens ! Les enveloppes en coton et soie ont la particularité d’être très douces alors que celles en bambou sont très saines. Néanmoins, pour une couette naturelle, nous recommandons tout de même une enveloppe en coton (ou coton bio) car celui-ci permet une meilleure circulation de l’air et une meilleure évacuation de l’humidité.

La qualité d’une bonne enveloppe s’évalue par la densité de son tissage (nombre de fils par cm²). Plus le nombre de fils au cm² est élevé, plus le tissage sera serré et plus le tissu sera doux et résistant. Ainsi, pour une couette naturelle, l’idéal est une enveloppe en percale de 120 à 150 fils/cm² alors que pour une couette synthétique, un tissage de plus de 90 fils/cm² est suffisant. Toutefois, ces informations sont rarement indiquées sur les fiches produits et étiquettes.

Pour les personnes souffrant d’allergies, il existe également des enveloppes traitées contre les acariens et bactéries.

Le piquage

Lorsqu’il s’agit de choisir sa couette, le piquage joue également un rôle important. En effet, celui-ci est chargé de maintenir le garnissage en place dans la couette et d’éviter les déperditions de chaleur. Il en existe plusieurs :

  • Vague : piquages ondulés qui stabilise le garnissage en bande.
  • Lignes : piquages en lignes parallèles pour éviter que le garnissage ne s’écarte.
  • Carreaux ou losanges cloisonnés : contient et empêche le garnissage de se déplacer dans la couette.
  • Capitons : garnissage retenu par plusieurs points de pression (boutons) pour conserver l’aspect gonflant de la couette et une parfaite répartition du garnissage.

Enfin, pour une couette naturelle, optez plutôt pour un piquage à carreaux cloisonnés alors que pour une couette synthétique, un piquage capiton est recommandé pour favoriser le gonflant et l’isolation thermique de la couette.

Grâce à ce guide, choisir sa couette ne devrait plus être aussi difficile ! Si vous avez des questions, laissez-nous un commentaire et nous y répondrons avec plaisir !

[Total : 3    Moyenne : 2/5]

Laisser un commentaire