Faut-il dormir avec ses animaux de compagnie ?

Comment dormir avec son animal de compagnie tout en gardant un espace de sommeil sain ? Tout simplement en veillant à quelques aspects sanitaires de base pour vous et votre animal. En France, près de 20 millions de personnes partageraient leurs nuits en compagnie de leur compagnon à 4 pattes. Un chiffre qui en dit long sur la place que prennent les animaux de compagnie au sein de nos foyers ! En effet, souvent considérés comme de scompagnons, voire des membres de la famille, nos petites boules de poils adorent s’installer au lit avec nous. A partir du moment où leur présence dans la chambre est acceptée, l’essentiel est de veiller à ce que votre confort de sommeil soit respecté.

dormir avec son animal de compagnie
Slider

Dormir avec son animal de compagnie, bon pour le sommeil ?

Dormir avec son animal de compagnie présenterait de véritables vertus pour neutraliser le stress et favoriser l’endormissement. La présence de nos amis à 4 pattes rassure par la chaleur corporelle que dégage leur corps, ce sentiment de proximité et de douceur qu’ils nous apportent au quotidien. Il est d’ailleurs fréquent que les célibataires laissent leur animal de compagnie dormir avec eux ! En effet, 41% des personnent qui dorment avec leurs animaux déclarent avoir un sommeil plus serein. Une vision plus ésotérique de notre environnement présente même les chats comme capteurs de nos énergies négatives.

Cependant, il ne faut pas oublier que les animaux ont un rythme de sommeil différent du nôtre. Ils sont donc susceptibles de bouger, se déplacer, et du coup, nous réveiller ! Dormir avec son animal de compagnie peut donc aussi perturber le sommeil en crééant des micro-réveils, ou pire, en nous éveillant en pleine nuit. Si vous souhaitez leur faire une place dans votre lit, il vaut donc mieux que vous n’ayez pas le sommeil trop léger et que vous soyez disposés à vous lever tôt.

Les aspects santé à bien observer

Votre état de santé et celui de votre animal doivent être observés avec attention pour que ce partage reste bénéfique. En effet, tout le monde ne peut pas dormir avec son animal de compagnie. Si vous faites parties des 1,6 millions de personnes allergiques aux animaux, vous l’aurez compris: vous pouvez oublier. Néanmoins, c’est aussi le cas des personnes atteintes de maladie graves (syndrômes immuno-dépressifs, cancers, asthme aigü) ainsi que des femmes enceintes. Néanmoins, il serait bénéfique pour les bébés de dormir à proximité d’animaux. En effet, ils sont ainsi exposés plus jeunes à un environnement riche en bactéries. Cela permet de renforcer leur système immunitaire sur le long-terme. C’est peut-être aussi une bonne solution pour apaiser un bébé qui a du mal à s’endormir seul.

Si vous laissez l’accès au lit à vos animaux de compagnie, il faut s’assurer de garder un espace de sommeil sain. Pour cela, en maître aimant et attentionné que vous êtes, veillez à ce que votre animal soit en bonne santé.

  • Evitez de dormir avec un chat passant beaucoup de temps en extérieur ou susceptible d’être en contact avec des chats sauvages. La consommation d’animaux morts ou le contact avec d’autres chats peut entraîner l’infection de maladies ou parasites transmissibles à l’homme.
  • Veillez à ce que votre animal soit traité contre les puces, vermifugé et vacciné auprès d’un vétérinaire.
  • Brossez son poil régulièrement pour le débarrasser des saletés et éviter des résidus dans votre lit.
  • N’oubliez pas de contrôler la propreté générale de votre animal. Surtout s’il a une facheuse tendance à se rouler partout où il ne devrait pas !
  • Gardez le sol et les surfaces de votre maison propres.

Prenez soin de votre literie !

En général, lorsque l’on adopte un animal chez soi, la charge de ménage augmente ! Si vous choisissez de dormir avec votre animal de compagnie, c’est pareil en ce qui concerne votre espace de sommeil. Il est alors plus sain de changer son linge de lit toutes les 2 semaines. Aussi, si vous craignez les fuites, équipez-vous d’un protège-matelas imperméable. C’est particulièrement important si un jeune chien partage votre sommeil !

Pour le reste, vous avez la possibilité de protéger votre lit en choisissant une literie anti-acariens. De préférence, évitez les traitements chimiques et choisissez une literie naturellement hypoallergénique. Les fibres végétales présentes dans le matelas et le linge de lit aident à réduire l’humidité et la chaleur. C’est en cela qu’elles limitent l’apparition des bactéries et réduisent l’impact néfaste que peut avoir un animal dormant dans votre lit.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire