Eviter la mort subite du nourrisson: nos conseils

Avec 250 cas chaque année, la mort subite du nourrisson est tristement la première cause de décès des bébés. Pendant la première année de leur vie, les bébés sont très vulnérables. Malheureusement, ce phénomène est aujourd’hui encore mal compris et ne s’explique pas entièrement. Ce que l’on sait cependant, c’est que la mort subite du nourrisson survient pendant le sommeil, et que quelques bons gestes peuvent en dimminuer les risques. Avec un peu de prévention, on peut faire connaître les facteurs de risque pour éviter ce drame.

La cause principale de la mort subite du nourrisson: une mauvaise literie

Comme indiqué plus haut, la mort subite du nourrisson survient pendant le sommeil. En effet, c’est toujours pendant qu’il dort que l’enfant est victime de ce décès soudain. Les pédiatres et experts en la matière ont découvert que la literie était un facteur très important pour l’éviter. Ainsi, un matelas trop mou peut présenter un réel danger pour votre bébé. Si le corps du bébé s’enfonce dans son matelas, c’est très mauvais signe. En favorisant l’enfermement du nourrisson, les matelas à faible densité ou conçus sur un matériau trop élastique ne sont pas du tout adaptés pour eux. Ainsi, ce sont les matelas estampillés HR (haute densité) qu’il faut privilégier. Le matelas bébé en fibre coco, par exemple, avec sa haute densité 50kg/m3 assure un soutien bien ferme sous le dos du nourrisson. Il protège l’équilibre morphologique de votre bébé et sécurise son sommeil.

Il faut bien sûr faire dormir votre bébé sur le dos, sans couverture ni oreiller, de façon à éliminer les risques d’étouffement. On recommande aussi de garder la température de sa chambre entre 18 et 20°C maximum. Pour le protéger du froid, n’hésitez pas à la vêtir d’une gigoteuse molletonnée ou d’une petite combinaison.

Le reflux gastro-oesophagien qui passe mal: il faut s’inquiéter

Les reflux gastro-oesophagiens sont à surveiller de près pour éviter la mort subite du nourrisson. En effet, les petit reflux sont très courrants chez les bébés après la prise du biberon ou du sein. Rien de quoi s’inquiéter, donc, à moins que bébé ne manifeste des douleurs ou des fièvres, voire refuse de s’alimenter suite à des reflux forts et fréquents. Le liquide qui remonte peut parfois être très acide, ce qui cause des irritations très douloureuses. Bébé a faim mais ne peut pas se nourrir, car cela lui fait trop mal d’avaler. Il faut donc consulter rapidement, pour apporter un traitement adapté à cette oesophagite. Pour soulager bébé, il est possible d’utiliser un plan incliné. Aussi appelé plan anti-reflux, il surrélève délicatement bébé pour diminuer ses régurgitations.

Toutefois, dans 60 à 75% des cas, cette pathologie est associée à la mort subite du nourrisson. Si votre bébé en manifeste les symptômes, n’attendez pas pour vous rendre chez le médecin.

Les mamans peuvent aussi faire la différence

Vous les mamans, pouvez aussi faire la différence pour votre bébé. Le tabagisme passif est un facteur agravant les risques de mort subite chez le nourrisson. Il est donc grand temps d’arrêter de fumer, pendant la grossesse, mais surtout ne pas reprendre après ! De plus, les mamans qui allaitent leur bébé contribuent à les garder en bonne santé, surtout pendant les 6 premiers mois. Le lait maternel est le seul à avoir une qualité vraiment parfaite, ce qui en facilite l’absorption et la digestion. Pour bien grandir, votre bébé doit être entouré d’un environnement sain et apaisant. Et rien de tel que l’amour et le soin des parents pour bien démarrer une venue au monde.

[Total : 4    Moyenne : 4/5]

Laisser un commentaire