Bien choisir son matelas : gare aux idées reçues

Bien choisir son matelas n’est jamais simple. Garnissage végétal ou synthétique, densité, épaisseur, composition du coutil, etc. Les caractéristiques à prendre en compte sont nombreuses. Par ailleurs, l’achat d’un matelas n’est pas fréquent. Les connaissances acquises lors d’un premier achat sont généralement oubliées quelques années plus tard quand le moment est venu de renouveler sa literie.

Bien choisir son matelas

Un certain nombre d’idées reçues entourent la literie et plus précisément le matelas. Pour bien choisir son matelas, il convient tout d’abord de faire le tri des informations. Afin de vous aider à discerner le vrai du faux, nous vous proposons un petit tour d’horizon des 4 principales idées reçues sur le matelas.

La longévité, un argument incertain dans le choix de son matelas. 

Une longévité de 8 à 10 ans des matelas est souvent mise en avant comme argument de vente par les marques. Nous entendons également très souvent qu’il est conseillé de renouveler sa literie après cette période pour des raisons hygiéniques, de soutien et de confort. Bien que ce constat puisse se vérifier dans certains cas, la vérité est que la longévité d’un matelas varie énormément selon sa composition, son utilisation, son entretien et selon la fréquence à laquelle vous le retournez. Il est donc dangereux de prendre au mot cet argument de longévité lorsqu’il faut choisir son matelas. Il n’est pas possible d’estimer précisément la longévité d’un matelas et une date à laquelle celui-ci doit être remplacé.

Néanmoins, pour savoir approximativement à quel moment remplacer votre matelas, il vous suffit de l’examiner attentivement. Repérez d’éventuelles marques d’usure. Soyez également attentif à vos sensations au réveil. Si celles-ci vous semblent différentes ou si vous vous réveillez avec des douleurs, quelles qu’elles soient, cela est peut-être le signe que votre matelas ne rempli plus correctement son rôle de soutien. Or un bon matelas avec un bon soutien vous permet de dormir plus longtemps et en meilleure santé. Il ne faut donc surtout pas négliger les signaux que vous envoie votre corps.

Bien choisir son matelas pour mal de dos.

Pour un sommeil réparateur qui minimise les douleurs au dos, il faut choisir un matelas qui s’adapte à votre position de sommeil tout en prenant en charge les différents points de pression de votre corps.

Si vous soufrez du dos, alors vous vous êtes déjà certainement vu recommander à un moment ou un autre, un matelas ferme par votre entourage ou votre médecin, pour soulager vos douleurs. Plusieurs études scientifiques* ont été menées sur le sujet. Les résultats sont un cruel désaveu pour les médecins et cette conviction collective. En effet, les matelas les plus fermes ne semblent pas meilleurs pour le dos. Il vaudrait même leur préférer un degré de fermeté moyen.

Pour bien choisir son matelas, il faut tout d’abord prendre connaissance des 3 principales catégories de matelas :

  • Matelas moelleux: il s’adapte très bien à la forme de votre corps mais ne fournit pas un soutien uniforme.
  • Le matelas medium: ce type de matelas allie à la fois souplesse et soutien et soulage les douleurs liées aux différents points de pression.
  • Le matelas ferme: ce matelas offre un très bon soutien, mais apporte peu de confort. il peut entrainer des douleurs aux points de pressions chez certaines personnes.

Un bon matelas est-il synonyme de nuits paisibles ?

Croire qu’un bon matelas vous garanti une nuit de sommeil sans mouvements, sans changements de position est faux. Le fait de se tourner et se retourner dans son lit, plusieurs fois dans la nuit, est un phénomène naturel. À l’âge de 4 mois environ, un bébé commence à se retourner dans son berceau. À l’âge adulte, nous bougeons en moyenne 75 fois par nuit. Si nous bougeons pendant la nuit, c’est pour soulager les douleurs liées aux différents points de pression du corps. Bouger nous permet ainsi de réduire le stress et les différentes tensions sur le dos et les articulations.

Lorsqu’il faut choisir son matelas, il est important d’en choisir un adapté à sa morphologie, soulageant les points de pression de façon optimale. Avec un matelas adapté, le nombre de mouvements dans la nuit est réduit et le sommeil est davantage réparateur. Néanmoins, croire que ces agitations nocturnes disparaitront avec un nouveau matelas est une hérésie. Ces mouvements sont naturels et seront toujours présents. Toutefois, si ces agitations vous dérangent et que vous estimez qu’elles sont trop présentes, nous vous conseillons de pratiquer quelques exercices de relaxation.

Quel délai d’adaptation à son nouveau matelas ?

Nous consacrons 1/3 de notre vie à dormir. Il n’est donc pas surprenant de constater que notre cerveau, notre corps, nos muscles et articulations possèdent une mémoire. Lorsque vous achetez un matelas, ne croyez pas avoir le confort souhaité dès la première nuit de sommeil. Généralement, le délai d’adaptation à son nouveau matelas est de 15 nuits. Il peut s’étendre jusqu’à 30 jours dans certains cas. Au delà de cette période, si vous ne parvenez toujours pas à vous habituer à cette nouvelle surface de sommeil, cela signifie peut-être que ce matelas ne vous correspond pas et qu’il faut en changer.

*Etude de 2003 menée par Francisco Kovacs et ses collègues espagnols (Fondation Kovacs, Palma de Majorque). Publiée par la revue médicale britannique The Lancet.
Etude de 2015 – Effects of an adapted mattress in musculoskeletal pain and sleep quality in institutionalized elders.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Pas de commentaire

Laisser un commentaire