L’asthme et son impact sur le sommeil

L’asthme est une maladie inflammatoire et chronique des bronches qui touche 6% à 7% de la population (nourrissons, enfants, adultes, personnes âgées). En France, plus de 4 millions de  personnes souffrent de cette maladie multifactorielle. De plus, 10% des enfants sont diagnostiqués asthmatiques. Les crises d’asthme se déclenchant souvent la nuit, de nombreux asthmatiques souffrent d’insomnies et d’apnée du sommeil. Il faut donc surveiller le sommeil des asthmatiques, et leur apporter des solutions appropriées.

L’asthme : une maladie répandue chez l’enfant

L’asthme est une maladie déclenchée par  l’association entre une origine génétique et une exposition à des facteurs externes favorisants son apparition. En effet, des facteurs allergiques comme des  allergies alimentaires ou des acariens dans la literie peuvent favoriser l’asthme. Il vous est alors conseillé de choisir un matelas anti-acariens, surtout lorsqu’il s’agit du confort de votre enfant. Les matelas naturels en fibres végétales, notamment, sont très bien immunisés contre ces allergènes.

L’asthme chez les enfants de moins de 3 ans peut être confondu avec une bronchite asthmatiforme. Il s’agit d’une maladie a mi-chemin entre l’asthme et une bronchite. Un enfant de moins de 3ans qui présente des >bronchites et une respiration sifflante à répétition (au moins 3 fois par an) doit être considéré comme étant asthmatique. Cependant, l’asthme du tout petit peut aussi se présenter sous la forme d’une toux rebelle.

Dans 50 % des cas, la maladie débute avant l’âge de cinq ans. L’asthme est ainsi la maladie chronique la plus répandue chez les bébés et les enfants. L’asthme du nourrisson se caractérise par les même symptômes qu’un enfant à savoir :

  • toux sifflante
  • bronchiolites ou bronchites à répétition
  • accès de toux sèche, surtout la nuit
  • toux persistante après une période de rhume

L’asthme et les troubles du sommeil

L’ asthme peut altérer la qualité du sommeil.  En effet, les crises intervenant souvent la nuit, cela peut être la cause d’insomnies chroniques. Cependant,  l’inverse est aussi possible. Des troubles du sommeil peuvent déclencher des crises d’asthme. Une enquête norvégienne intitulée HUNT (Nord- Trondelag Health Study) a démontré le lien entre les troubles du sommeil et l’apparition de l’asthme. Pour cette étude,  17 926 participants de 20 à 65 ans avaient été sélectionnés. Les participants ont renseigné leur problèmes de sommeil ainsi que leurs symptômes d’asthme.

Les volontaires ayant signalé des difficultés fréquentes à l’endormissement  ont un risque plus élevé de développer un asthme dans les 11 ans à venir. De même, les participants se réveillant souvent en pleine nuit  voient leur risque augmenté de 92 % par rapport aux personnes n’ayant aucun troubles du sommeil.

Ainsi, cette enquête démontre que le risque de devenir asthmatique est multiplié par 3 par rapport à ceux qui ne sont pas insomniaques. Ceci s’expliquant par les différents effets nuisibles associés à l’insomnie sur les voies respiratoires à long terme.

 

L’apnée du sommeil : une conséquence de l’asthme

Une étude réalisée par l’Université du Wisconsin a démontré l’existence d’un lien entre l’asthme et le syndrome d’apnée obstructive du sommeil. Cette étude révèle qu’une personne atteinte d’asthme a un risque augmenté à 40% de souffrir d’apnée du sommeil comparé à la population générale dont le risque est de seulement 6 %. En effet, Le risque est lié au rétrécissement des voies respiratoires ou bien même à leur obstruction provoqué par l’asthme lors du sommeil.  Ceci pouvait parfois être fatal par le manque d’oxygène répété.

L’apnée du sommeil se manifeste par différents symptômes tels que la somnolence, des ronflements quotidiens,  la fatigue, etc.

 

Nos conseils pour soulager l’asthme

L’asthme peut être soulagé mais pas guéri.  Tout d’abord nous vous conseillons de consulter un médecin afin de déterminer s’il s’agit bien de l’asthme. Plusieurs remèdes naturels ainsi que différentes habitudes vous aideront à diminuer le nombre et l’intensité des crises d’asthme chez votre enfant.

Une activité physique régulière augmente les capacités respiratoires et ainsi la tolérance à l’effort physique. De plus, l’enfant aura un meilleur contrôle respiratoire et constatera une diminution de l’intensité des crises.  La meilleure maîtrise du souffle lui permettra d’être moins anxieux en vu d’une nouvelle crise d’asthme.

Des exercices de respiration permettront également à votre enfant de contrôler au mieux sa respiration en cas de crises. Faire des exercices de relaxation avant de dormir apaisera votre enfant. Il sera plus détendu et aura un sommeil réparateur.

Pour finir, un environnement sain (fumée de tabac, poussière, stress, etc.) aidera à diminuer le nombre de crises d’asthme. Pour la literie de votre enfant, privilégiez des matériaux naturels tel que la fibre de coco. N’hésitez pas à votre rendre sur notre boutique en ligne pour découvrir toutes nos gammes de produits naturels.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire