Comment faire un rêve lucide ? Nos conseils.

Qu’est-ce qu’un rêve lucide ? Comment faire pour contrôler ses rêves ? Pour une grande majorité de personne, rêver s’apparente à regarder un film à la première personne. Vous êtes spectateur, vous voyez ce qu’il se passe sans avoir le moindre contrôle sur le déroulement du rêve. Sinon, qui choisirait de subir un rêve dans lequel vous êtes pourchassé sans fin par un individu malveillant ?

Methode Montessori

Comment faire un rêve lucide ?

MODE D'EMPLOI

Slider


Fort heureusement, il a été démontré scientifiquement que le rêve lucide (rêve dans lequel le dormeur a conscience d’être endormi et dont les actions peuvent être contrôlées) était possible.

Découvrez comment fonctionne le rêve lucide et quelles sont les différentes techniques qui peuvent vous aider à prendre le contrôle de vos rêves.


COMMENT EST ORGANISÉ LE SOMMEIL ? QUELLES SONT LES DIFFÉRENTES PHASES DE SOMMEIL ?

Tout d’abord, afin de comprendre comment fonctionne un rêve lucide, il faut s’intéresser à l’organisation du sommeil. Au cours d’une nuit de sommeil, le dormeur traverse différentes phases de sommeil ayant chacune un rôle bien différent :

Le sommeil lent

Le sommeil lent se décompose lui même en 3 phases distinctes :

1) L’endormissement

Cette phase de sommeil est la plus légère et peut être facilement perturbée provoquant ainsi des réveils intempestifs. Durant cette phase, la respiration est plus lente, les muscles se détendent et les ondes cérébrales commencent à ralentir. Il arrive aussi parfois que les muscles se contractent. Cela se traduit par cette sensation désagréable qui nous donne l’impression de tomber dans le vide.

2) Le sommeil lent léger

Comme son nom l’indique, cette phase de sommeil n’est pas très profonde. Elle représente en moyenne 50% du temps de sommeil total. Les éveils sont moins fréquents qu’en phase d’endormissement mais ils restent tout de même très probable. Pendant cette phase, le rythme cardiaque commence à ralentir et la température du corps diminue.

3) Le sommeil lent profond

Cette phase est la plus réparatrice du sommeil. L’activité cérébrale est réduite au minimum ce qui rend les réveils et éveils rares. Il est souvent difficile de réveiller une personne pendant cette phase. Le sommeil lent profond représente environ 25% du temps de sommeil total.

Le sommeil paradoxal (REM)

Cette phase de sommeil est appelée « paradoxal » car le dormeur présente en même temps des signes d’éveil et des signes de sommeil profond. Cette phase est également nommée mouvement oculaire rapide (REM) et plus communément : phase de rêve. Pendant cette phase, les ondes cérébrales sont beaucoup plus actives que pendant les phases précédentes et les yeux présentent des mouvements rapides. Un dormeur traverse généralement 3 à 5 périodes de sommeil paradoxal durant la nuit, la plus longue étant en fin de période de sommeil, juste avant le réveil de la journée. Les réveils et éveils sont plus fréquents durant cette phase et il est plus facile de se souvenir de son rêve lorsque l’on se réveille. Cette phase représente aussi 25% du temps de sommeil total.

Vous l’aurez compris, la phase de sommeil paradoxal est propice à l’apparition de la majorité des rêves. Pendant cette phase, le cerveau constitue l’environnement du rêve.

Par ailleurs, le rêve peut être influencé par l’environnement immédiat et les différents sens (bruits, odeurs, etc.), par les désirs et peurs du dormeur et par les expériences vécues à plus ou moins long terme. Il est important de s’aménager un environnement relaxant, propice aux rêves et d’être soi-même parfaitement relaxé pour éloigner les ondes négatives. Cliquez ici pour découvrir nos différentes méthodes de relaxation avant de vous mettre au lit.

Qu’est ce qui différencie un rêveur classique d’un rêveur lucide ? Le rêveur classique va subir les influences de son inconscient, le rêve et son déroulé vont lui être imposé sans qu’aucune action de sa part ne soit possible. Un rêveur lucide, quant à lui, est capable de passer outre cette barrière en prenant le contrôle de son rêve. Souvenez-vous de cet individu évoqué plus haut, qui vous pourchassait dans votre rêve ! Et s’il était temps de cesser de fuir et de le faire disparaître d’un claquement de doigt ? Ne serait-ce pas formidable ?   


QUEL EST L’ORIGINE DU THERME RÊVE LUCIDE ?

Les premiers travaux scientifiques traitant le sujet des rêves et des moyens de les contrôler ont été mené en 1867 par le marquis d’Hervey de St-Denys. Les résultats de ces travaux sont répertoriés dans le livre « Les Rêves et les moyens de les diriger ». Plus tard, en 1913, le terme « rêve lucide » est énoncé pour la première fois par le psychiatre néerlandais Frederik Willems Van Eeden.

En 2017, le phénomène de « rêve lucide » prend un tout autre ampleur avec l’étude scientifique mené par le docteur en psychologie Denholm Aspy de l’université Adélaïde en Australie. En s’appuyant sur les travaux et techniques déjà connus pour diriger les rêves, celui-ci a réalisé une expérience sur 169 participants. Son expérience révèle que 53% des personnes ont déjà vécu un rêve lucide. Mais le plus important est qu’il a démontré que les rêves lucides pouvaient être provoqués. Poursuivez votre lecture pour découvrir les différentes techniques vous permettant de provoquer des rêves lucides.  


COMMENT FAIRE UN RÊVE LUCIDE ?

Tout d’abord, sachez que nous ne sommes malheureusement pas tous égaux lorsqu’il s’agit de faire un rêve lucide. Seulement 20 à 30% de la population possèderait cette capacité à réaliser des rêves lucides de façon naturelle. Si vous n’en faites pas partie, pas de panique ! Cela ne signifie pas que vous ne pourrez jamais vivre l’expérience d’un rêve lucide mais plutôt qu’il vous faudra vous entrainer davantage pour y parvenir. Découvrez les différentes techniques pour apprendre à faire un rêve lucide :

Écrire un journal de rêves

Avant de commencer à vous exercer à pratiquer des rêves lucides, il vous faut, dans un premier temps, travailler à la remémoration de vos rêves. Si vous ne vous souvenez pas de vos rêves lorsque vous vous réveillez, alors il est trop tôt pour vouloir faire un rêve lucide.

La première étape consiste donc à écrire un journal de rêves. Ecrivez tout ce dont vous vous souvenez au réveil, même si cela n’a pas vraiment de sens au début. Il a été prouvé scientifiquement qu’en écrivant ses rêves quotidiennement, on s’en souvient plus facilement au fil du temps. Plus vous êtes conscients de vos rêves au réveil, plus il vous sera facile d’amener cet état de conscience lorsque vous dormez.

Dès que vous êtes en mesure de vous souvenir d’un rêve tous les deux jours en moyenne, alors vous pouvez passer à la suite.

Les techniques d’induction et tests de réalité

Afin d’augmenter vos chances de faire un rêve lucide, des techniques appelées méthodes d’induction ou tests de réalité ont été développés.

Les tests de réalité ont pour but de vous aider à distinguer le rêve de la réalité. Ces tests sont simplement des actions à mener régulièrement dans la réalité, plusieurs fois chaque jour, jusqu’à ce que celles-ci deviennent des automatismes. Ces tests sont très simples à réaliser dans la réalité ! La seule difficulté étant de reproduire ces tests dans vos rêves. Plus ces actions sont réalisées dans la réalité, plus vous aurez de chance que ces actions devenue des automatismes se reproduisent dans vos rêves. La particularité de ces tests est que la réponse est différente en réalité et en rêve. C’est ce qui vous permettra de prendre conscience que vous rêvez. Il existe de nombreux tests de réalité, mais voici selon nous deux tests efficaces et simple à mettre en place :

Le test du nez bouché

Bouchez votre nez, votre bouche et essayez de respirer. Dans la réalité, vous ne pourrez pas respirer. Dans un rêve, c’est différent puisque pendant la nuit la respiration est automatique et le corps est paralysé lorsque l’on rêve. Il n’y a donc aucun risque que vous reproduisiez le geste dans votre lit.

Le test de la main invisible

Avec l’index de votre main droite, essayez de traverser la paume de votre main gauche. Concentrez vous bien à chaque fois que vous pratiquez ce test. Il faut que vous visualisiez votre doigt en train de traverser votre paume. Si vous y parvenez, c’est que vous rêvez !

Ces tests doivent être pratiqués au quotidien, le plus souvent possible. Il faut être pleinement concentré lorsque vous réalisez ces tests. Si vous ne prêtez pas attention au résultat, alors vous ne ferez que reproduire la même chose dans vos rêves.

Pour vous aider à rester concentré lorsque vous pratiquez ces tests, prenez une grande inspiration, posez vous la question « suis-je en train de rêver ? », essayez d’y répondre par vous même en étant attentif à ce qui vous entoure et ensuite utilisez un ou plusieurs tests pour confirmer votre réponse.

Dans votre entrainement aux rêves lucides, cette étape est très importante ! Si vous ne réalisez pas ces tests sérieusement, il vous sera très difficile de modifier votre comportement ensuite.

L’interruption de sommeil ou WBTB

La méthode de l’interruption de sommeil ou « Wake Back to bed » est une technique d’induction très efficace.  Elle consiste à interrompre votre sommeil en fin de nuit, pendant une durée suffisamment longue pour vous permettre de reprendre votre esprit avant d’entrer en phase de sommeil paradoxal (phase des rêves). Il ne faut pas que le réveil soit trop tard au risque de ne plus réussir à redormir. Généralement, il faut programmer un réveil environ 5h après l’endormissement. Restez éveillé suffisamment longtemps (entre 30 minutes et 1 heure) pour reprendre vos esprits. Ne vous exposez pas à de lumières trop vives. L’idéal étant de profiter de ce moment pour compléter son journal de rêves et pour pratiquer quelques tests de réalité. Une fois cette pause terminée, recouchez-vous simplement et répétez plusieurs fois dans votre tête la phrase : « la prochaine fois que je vais rêver, je vais me souvenir de ce dont j’ai rêvé ». Vous pouvez également essayez de visualiser votre rêve pour essayer de vous rendormir. L’idéal est de visualiser le dernier rêve inscrit sur votre journal.

Cette méthode vous garantit un taux de réussite supérieur à 50% voir encore davantage si elle est combinée avec d’autres techniques.

Les suppléments lucidogènes

Enfin, il existe également des suppléments lucidogènes pour vous aider à améliorer votre capacité à atteindre le rêve lucide. Voici les plus populaires :

Huperzine-A

L’huperzine-A est un extrait puissant d’une espèce de lycopode, plante poussant en Asie et plus particulièrement en Chine. L’Huperzine-A est généralement utilisé dans le traitement de la mémoire et des fonctions cognitives. Sa capacité à bloquer la dégradation de l’acétylcholine permet de prolonger les phases de sommeil paradoxal. Il est conseillé de prendre 200 mg par jour.

Vitamine B6

L’une des particularités des rêves lucides est que l’on s’en rappelle très bien au réveil. D’après une étude scientifique mené par le Docteur Denholm Aspy auprès de 100 participants divisé en deux groupes (vitamine B6 / Placebo), la prise de vitamine B6 améliorerait la capacité des personnes à se souvenir de leurs rêves au réveil. Pour la prise de 250mg de vitamine B6 avant le coucher, une plus grande quantité de rêves a été rapporté au réveil. 64% de plus que les participants du groupe ayant pris le placebo. De plus, la capacité à se rappeler de ses rêves au réveil constituerait les conditions physiologiques propices au développement de rêves lucides.

Mélatonine

La mélatonine plus communément appelée l’hormone du sommeil, est une hormone produite naturellement par l’organisme. Elle est l’un des suppléments les plus utilisés dans le monde. Cette aide au sommeil permet également d’améliorer le sommeil paradoxal et donc vos chances d’atteindre le rêve lucide.

Avant la prise de tout supplément lucidogènes, veillez à bien vous renseigner et à consulter votre médecin au sujet d’éventuelles contre-indications.


Avec un peu de patience et la bonne combinaison de pratiques vous devriez être en mesure de réaliser votre première expérience de rêve lucide au bout de quelques semaines. Restez concentrés et surtout restez motivés !

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire